Le redressement de la FRMJC-IdF, on y croit ! Reviewed by perrine on . Le redressement de la FRMJC-IdF, on y croit !   Après l’assemblée générale du 2 décembre dernier, et qui avait balisé le chemin  pour la construction d’un Le redressement de la FRMJC-IdF, on y croit !   Après l’assemblée générale du 2 décembre dernier, et qui avait balisé le chemin  pour la construction d’un Rating: 0

Le redressement de la FRMJC-IdF, on y croit !

logo FRMJC-IdF

Le redressement de la FRMJC-IdF, on y croit !

 

Après l’assemblée générale du 2 décembre dernier, et qui avait balisé le chemin  pour la construction d’un redressement durable de la FRMJC-IdF, les représentants des MJC d’Île-de-France ont continué à travailler pour décliner ces orientations en actions et convaincre nos créanciers et nos partenaires de leur pertinence. Réunions de réseau, réunion des présidents, rencontre avec les maires et les services se sont succédées à un rythme soutenu depuis trois mois.

Le projet se décline en huit axes :

  1. Faire de l’animation de réseau le cœur de l’action de la Fédération,
  2. Rendre plus lisible et plus accessible l’expertise fédérale auprès de ses partenaires,
  3. Faire de la jeunesse le cœur du projet intergénérationnel de la FRMJC-IdF et des MJC,
  4. Ouvrir des opportunités multiples de solidarité à ses membres et à ses partenaires,
  5. Créer de nouveaux outils et de nouveaux services à destination des associations,
  6. Conforter et développer le rôle d’opérateur dans la réponse à la commande publique,
  7. Porter le plaidoyer des MJC.
  8. Transformer la gouvernance pour qu’elle soit plus inclusive et prenne en compte l’ensemble des parties-prenantes du projet régional.

Un certain nombre de propositions ont déjà été mises en œuvre avec, par exemple, l’organisation des conseils d’administrations de la FRMJC-IdF dans les maisons et la mise en place dans le même temps des formations à destination des élus bénévoles.

Pour ce qui est de la procédure, la seconde phase du redressement, qui consiste à présenter aux créanciers le plan de continuation a été lancée. Les premières réponses sont très encourageantes, avec une réponse positive de l’AGS qui acte, à titre exceptionnel, la possibilité de rembourser les dettes contractées sur 3 ans, prenant ainsi en compte la nécessité de la poursuite de l’action des MJC au service de l’intérêt général sur le territoire francilien. Le lien a été fait avec la commission des chefs de services financiers de Seine Saint Denis pour lui présenter la demande d’apurement de la dette qui sera examiné lors d’une prochaine commission. Le conseil d’administration du 7 avril a procédé à l’arrêt partiel des comptes au 31 décembre 2017, certifiés par le commissaire aux comptes, qui, pour la première fois depuis fort longtemps, dégagent un excédent d’exploitation. Ceci conjugué à une bonne stabilité de la trésorerie fédérale, fait que les conditions sont réunies, en amont de l’audience du 3 mai prochain qui se déroulera au TGI de Bobigny, pour que ce dernier puisse statuer sur la sortie du redressement  judiciaire ou renvoyer la délibération en fonction des délais de réponses des principaux créanciers. Mais bien évidemment, cela ne se fera pas sans la mobilisation et la confiance de toutes et tous !

Contact FRMJC-IdF : Patrick Chenu – pchenu@mjcidf.org – T 01 49 72 51 90

FRMJC-IdF, 65, rue Voltaire - 93100 Montreuil - 01 49 72 51 90

La FRMJC-IdF est affiliée à la Confédération des MJC de France.
Elle reçoit le soutien du Ministère des Droits des Femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports et de la Région Ile-de-France.

Retour en haut de la page