Printemps des rues – 20e Édition – 20&21 mai – Paris Reviewed by Enora Menard on . PRINTEMPS DES RUES 2017- 20ème Édition Samedi 20, Dimanche 21 mai 2017      Créé en 1997, le festival Le Printemps des Rues, est le plus ancien évènement d PRINTEMPS DES RUES 2017- 20ème Édition Samedi 20, Dimanche 21 mai 2017      Créé en 1997, le festival Le Printemps des Rues, est le plus ancien évènement d Rating: 0

Printemps des rues – 20e Édition – 20&21 mai – Paris

PRINTEMPS DES RUES 2017- 20ème Édition

Samedi 20, Dimanche 21 mai 2017

  

 

Créé en 1997, le festival Le Printemps des Rues, est le plus ancien évènement dans le domaine des arts de la rue à Paris. Longtemps porté par une équipe de bénévoles passionnés, il rayonne jusqu’en 2002 sur plusieurs arrondissements : le 2e place Georges Pompidou, le 10e autour du canal Saint Martin, le 11e de la Bastille à l’esplanade Richard Lenoir, le 13e dans les jardins de Bercy, le 19e à la Villette et le 20e au parc de Belleville. En faisant se côtoyer une programmation IN et OFF.

Depuis 2003 la diffusion s’est resserrée sur le 10ème arrondissement et depuis 2013 sur le 18ème arrondissement en ne diffusant que des compagnies rémunérées pour leur travail.

Le Printemps des Rues a su rassembler plusieurs centaines d’artistes de rue, danseurs, mimes, conteurs, circassiens, plasticiens, musiciens de la scène alternative, réalisateurs multimédias, acteurs du monde associatif. En programmant des créations de compagnies reconnues nationalement et internationalement Léo Bassi, Friches Théâtre Urbain, les Passagers, Carabosse, Ilimitrof’ Compagny, Puzzle Théâtre, Générik Vapeur, Malabar, les Plasticiens Volants, Ilotopie, les Cubiténistes Aha, Tango Sumo, Progéniture, Bégat theatre Kabbal, les Alamas Givrés, le Samu, les Grooms, la Cie Acidu, les Mousses, les Blérots de Ravel, la Rue Kétanou, des compagnies étrangères : El Curro Danza Teatro, Collisions Compagny, Léo Bassi, Claire Ducreux, et bien d’autres encore. Il se place sans conteste au cœur d’une culture populaire de qualité, touchant un vaste public parisien et francilien (une moyenne annuelle de 20 000 personnes) sans distinction d’âge, de culture ou de milieu social qui souvent, pour diverses raisons, ne fréquente pas les lieux culturels.

Depuis sa création, le festival a programmé près de 420 compagnies dont une bonne trentaine de créations.

Il est également membres du Réseau Déambulation, réseau de diffuseurs I.D.F soutenant la création de rue.

 Son Objectif : Ouvrir la culture à tous, défendre la création, s’approprier l’espace urbain. Reconnu à la fois par les artistes, les programmateurs et les institutions, le Printemps des rues veut offrir aux publics des axes divers de réflexions et d’actions  culturelles (que notre association Le Temps Des Rues mène depuis 20 ans). Nous soutenons depuis plusieurs années des résidences d’artistes avec l’aide de la DRAC IDF et la mairie de Paris sur des périodes de 6 mois à 1 an, car nous voulons être présents sur le terrain tout au long de l’année, en dehors du temps du festival afin de garder et de développer le rapport de l’artiste avec le public; pour que la création n’affleure pas occasionnellement mais que son processus de construction et de réflexion touche le plus grand nombre. Des compagnies reconnues comme Cie François CHAT,  Le SAMU ou DÉCOR SONORE ou la Cie N°8 ont bénéficié de ces soutiens.

A ce titre nous entretenons et développons des partenariats avec diverses structures de proximité : Hôpital Saint Louis, Grand Parquet, CRL10, le collège de la Grange aux Belles, Le centre Paris des faubourgs, la médiathèque Françoise Sagan, les Conseils de Quartier et le collectif Curry Vavart, Le Grand Parquet, Le Lieu Innovant 18ème.

Pour ses 20 ans le Printemps des Rues prévoit un Week-end festif, proposant au public des spectacles issus d’écritures scéniques inventives, et agrémenté le samedi et le dimanche d’un bal.

 

Infos pratiques :

www.leprintempsdesrues.com

FRMJC-IdF, 65, rue Voltaire - 93100 Montreuil - 01 49 72 51 90

La FRMJC-IdF est affiliée à la Confédération des MJC de France.
Elle reçoit le soutien du Ministère des Droits des Femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports et de la Région Ile-de-France.

Retour en haut de la page