Les enjeux du confinement 2 : préserver les solidarités Reviewed by on . Rating: 0

Les enjeux du confinement 2 : préserver les solidarités

Photographie : copyright @Intermèdes Robinson

Dans des périodes troubles, où parfois l’équilibre matériel et psychologique est mis à rude épreuve, de nombreuses opérations spécifiquement orientées vers les plus faibles ont été organisées ou relayées, la MJC devenant un lieu-ressource pour avancer, pour ne pas rester « seul avec ses problèmes » ; un espace donc où l’on trouve un ensemble d’interlocuteurs qui peuvent apporter leur soutien.

Une MJC, c’est aussi un lieu où le bénévolat est historiquement promu et reste plus que jamais le moteur des actions. Dans ce sens, les campagnes officielles de recrutement de bonnes volontés (centrales ou territoriales), comme des initiatives locales et associatives ont été très rapidement mises en place et largement diffusées de par le réseau.

Saluons les maisons qui ont été exemplaires en relevant le défi de continuer la mission d’éducation populaire – devenue plus que jamais essentielle – en ces temps incertains.

Le confinement inévitablement exhibe – voire exacerbe –les disparités sociales et les inégalités au regard de l’accès aux technologies. Comment échanger avec ses proches ou accéder à ses devoirs via Pronote ou d’autres applications comparables lorsque l’on ne dispose pas des matériels idoines ? Ou lorsqu’au sein de la famille, un seul ordinateur personnel doit être partagé à plusieurs ? Les MJC – souvent en partenariat avec des structures associatives locales – se sont mobilisées pour mettre à disposition les matériels en question et relayer les offres émanant des pouvoirs publics.


A l’APJC des Pavillons-sous-Bois, des prises de contacts téléphoniques hebdomadaires ont été maintenues auprès des adhérent.es et des habitant.es habitué.es du centre, notamment des seniors, ainsi que de toute personne dont la situation d’isolement est connue, afin d’en prévenir les effets néfastes et maintenir le lien social de proximité. Une tournée de dépôt de courses pour une dizaine de seniors isolés a également été organisée par de jeunes bénévoles de l’APJC avec l’aide des services municipaux. De nombreux projets solidaires ont encore été menées.

Au CRL10 – Paris 10ème, une somme d’informations solidaires a été consignée et mise à disposition des habitant·e·s. Nouvellement développé au centre Paris Anim’ Château-Landon, un PIJ (Point information Jeunesse) dématérialisé a été pensé et construit par Caroline, arrivée deux semaines avant le confinement pour animer le PIJ en présentiel… Là encore, le virtuel offre des possibilités, sachons nous en emparer !

A Juvisy-sur-Orge, une action en direction des personnes hébergées en hôtels sociaux et des plus en difficulté a été initiée par une bénévole, consistant à collecter des dons et marchandises invendues à Rungis, mais aussi des produits hygiène, des coloriages, feutres et jeux petits jeux pour les nombreux enfants de tout âge confinés dans ces hôtels.

A la MJC Jasques Tati d’Orsay, la « feuille de chou : Restons connecté » a eu pour objectif de relayer des visites virtuelles de musées, des spectacles et conférences (astrophysique, ..) mais aussi à donner des outils citoyens pour savoir déceler les fake news ou encore un projet solidaire visant à écrire à une personne en Ephad.

A Pontault-Combault, le soutien scolaire a été poursuivi, comme en temps normal, ce qui a été aussi le cas dans de nombreuses maisons.

A la MJC Créteil – Mont-Mesly, à la MJC de Sainte-Geneviève-des-Bois, à Juvisy-sur-Orge encore ou au CRL10 de Paris, des masques ont été fabriqués, en liaison avec les municipalités et des acteurs associatifs locaux. Glicia du CRL10 nous propose des tutoriels simples pour concevoir nos propres masques, c’est à consulter ici.


En période de confinement, nous le disions, la technologie est un adjuvant décisif. Et notre traitement à tous est différent à ce chapitre, dépendant des ressources de chacun·e. Certaines de nos maisons ont tenté de palier aux difficultés qui étaient apportées à leur connaissance.

A Créteil – Mont-Mesly, un recensement des familles ne disposant pas d’équipement informatique ou disposant d’un équipement défectueux a été effectué. Des personnels compétents ont installé sur certains ordinateurs le logiciel d’assistance à distance Teamviewer, pour aider à la configuration. Proposition a également était faite d’imprimer des documents à la MJC pour des familles, des écoliers ou collégiens, en cas de besoin.

A Juvisy-sur-Orge, la MJC a pris contact avec les familles fréquentant le lieu d’accueil principal pour connaître les difficultés éventuelles et proposer d’imprimer et apporter les devoirs, proposition qui a par la suite été élargie à tous les adhérents par e-mail.


Communiqué de l’Association Intermèdes Robinson

 » Nous avons apprécié le soutien qui s’est manifesté autour de nos activités et à travers l’article que nous a consacré « Pensez MJC » !

Un grand merci à tous ceux qui se sont manifestés, qui ont encouragé et soutenu! 
Notre équipe souhaite cependant apporter une précision qu’elle juge importante :
Notre association ne s’est à aucun moment trouvée en difficulté pour poursuivre ses actions et interventions auprès des publics bénéficiaires de son activité. 
Bien entendu, il est vrai que nous avons arrêté les rassemblements dans nos locaux et nos ateliers socioéducatifs réguliers.
Pour autant les activités de l’association se sont poursuivies avec la même intensité, sans aucun chômage technique, et se sont naturellement réorientées vers l’accueil dans notre local, les opérations de collecte alimentaire et les distributions sur un territoire étendu pour la circonstance ».

FRMJC-IdF, 65, rue Voltaire - 93100 Montreuil - 01 49 72 51 90

La FRMJC-IdF est affiliée à la Confédération des MJC de France.
Elle reçoit le soutien du Ministère des Droits des Femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports et de la Région Ile-de-France.

Retour en haut de la page