FICHE MISSION 3A « SOUTENIR L’ACCÈS À LA CONNAISSANCE ET LES SAVOIRS PAR LE BIAIS D’ACTIVITÉS D’AIDE À LA SCOLARITÉ ET D’INTERVENTIONS SOCIOCULTURELLES » Reviewed by on . Intitulé de la mission : Soutenir l’accès à la connaissance et les savoirs par le biais d'activités d'aide à la scolarité et d'interventions socioculturellesThé Intitulé de la mission : Soutenir l’accès à la connaissance et les savoirs par le biais d'activités d'aide à la scolarité et d'interventions socioculturellesThé Rating: 0

FICHE MISSION 3A « SOUTENIR L’ACCÈS À LA CONNAISSANCE ET LES SAVOIRS PAR LE BIAIS D’ACTIVITÉS D’AIDE À LA SCOLARITÉ ET D’INTERVENTIONS SOCIOCULTURELLES »

Intitulé de la mission : Soutenir l’accès à la connaissance et les savoirs par le biais d’activités d’aide à la scolarité et d’interventions socioculturelles
Thématique de la mission : Éducation pour tous

Dans quel contexte ou projet s’intègre la mission ? À quel objectif d’intérêt général répond-elle ?

Issue des idéaux de la Révolution française et revisitée à la Libération, l’éducation populaire poursuit l’ambition de développer les connaissances et l’esprit critique des citoyens pour permettre à chacun d’agir et de transformer son environnement…

Acteurs de la coéducation, les associations de notre réseau se mobilisent pour apporter un soutien scolaire aux jeunes et aider les familles – en particulier les plus précaires – à éviter le décrochage (ex. aide aux devoirs – en partenariat ou non avec l’éducation nationale – et CLAS, parrainage, prêt de matériel, cours d’alphabétisation pour les adultes, etc.). Nos associations sont – aussi – à l’initiative de la création d’outils et de méthodes pédagogiques inédits pour dispenser les savoirs et les connaissances à travers de nouvelles formes d’animation et de transmission, alternatives aux méthodes de l’éducation nationale dans d’autres lieux que l’école. Ils portent sur la culture scientifique et technique, la citoyenneté, l’éducation aux médias, les usages des outils numériques, etc. Le cadre de la mission intègre – aussi – les expérimentations susceptibles d’être proposées par les jeunes volontaires. Publics touchés : les jeunes – plus particulièrement les élèves de la maternelle au collège – et les familles, les bénévoles et les professionnels de l’association et ses partenaires (ex. les professionnels de l’éducation nationale, les collectivités locales).

Quelles seront les activités confiées aux volontaires ?

  • Favoriser l’éducation pour tous en participant aux actions de soutien et d’accompagnement à l’acquisition de savoirs pour les parents et les enfants (ex. LEG, CLAS, LAEP, REAP, Parents Relais, etc.),
  • Participer au développement d’activités « hors les murs » en lien avec les associations de jeunesse et d’éducation populaire, les autres associations du territoire, les centres sociaux, les établissements scolaires, les institutions, etc.,
  • Accompagner l’association dans le développement et la mise en place de projets de coéducation ou l’animation des projets existants (ex. outils pédagogiques, ateliers thématiques, visites, groupes de parole, etc.),
  • Participer à la médiation en milieu scolaire en coordination avec l’Éducation Nationale,
  • Maintenir le lien entre les familles, l’association et ses partenaires.

En quoi cette mission complètera, sans s’y substituer, les actions assurées par les salariés de la structure ?

Les missions conduites par les volontaires interviennent en complément des actions portées par les salariés et les bénévoles de chaque association et elles sont cohérentes avec son projet associatif pour le territoire et ses habitants. Chaque mission de Service Civique permet de développer les domaines d’intervention et le savoir-faire de l’association – elle ne se substitue pas à l’activité existante et aucun volontaire, aucune mission ne doit être indispensable au fonctionnement de sa structure d’accueil. Les activités confiées aux volontaires et les attentes de la structure d’accueil en termes de posture sont différentes de celles qui relèveraient d’un stage ou d’un emploi salarié au regard de 3 critères : – Aucune obligation de résultat, – Place importante à l’initiative personnelle et l’expérimentation, – Possibilité de faire évoluer son contenu, tout au long de la mission. Avec son regard neuf et l’énergie de son engagement, le volontaire aide l’association à renouveler ses pratiques ou les faire évoluer, il est force de proposition dans le domaine où il exerce sa mission. Et il alimente les réflexions de son équipe de bénévoles et de professionnels. Cette dernière crée les conditions nécessaires pour assurer à chaque volontaire, un statut positif et singulier au sein de la vie de l’association et la reconnaissance dont il a besoin pour se projeter dans sa mission et au-delà.

Quelle seront les modalités mises en œuvre pour permettre aux volontaires d’avoir une expérience de mixité sociale au cours de cette mission ?

Les associations de notre réseau sont ouvertes à tous et elles œuvrent activement en faveur de la mixité sociale, culturelle et économique. Implantées sur tous les territoires dont les territoires ruraux (50% des associations) et les quartiers prioritaires ‘Politique de la Ville’ (15% des associations), il s’agit de lieux de ‘brassage’ qui favorisent les rencontres entre les habitants, le faire ensemble et le vivre ensemble. Ainsi, les volontaires sont plongés dans un environnement mixte pour toute la durée de la mission qu’ils réalisent au contact direct des publics de l’association et de ses divers partenaires.

En quoi la mission est-elle accessible à tous les jeunes ?

Aucun prérequis pour les missions proposées dans les associations de notre réseau : les missions proposées aux volontaires sont accessibles sans qualification, sans diplôme et sans expérience préalable et la motivation, les qualités personnelles et l’intérêt pour la mission constituent les principaux critères de sélection des volontaires. Nos associations et nos réseaux régionaux veillent à faire en sorte que tous les jeunes aient accès à cette opportunité citoyenne : information sur le Service Civique dans les associations et sensibilisation au dispositif des animateurs, relais des opportunités dans les missions locales, les points d’information jeunesse et les réseaux d’éducateurs, adaptation des missions pour les mineurs en situation de décrochage scolaire et les jeunes dont l’insertion sociale est difficile. Beaucoup de missions sont coconstruites avec les volontaires eux-mêmes à partir d’un diagnostic partagé des besoins des habitants du territoires et toutes les missions sont adaptées en fonction des caractéristiques individuelles de chaque volontaire : sa motivation, son savoir-faire, son projet d’avenir, sa disponibilité, etc. Une fois la mission lancée, l’accompagnement des volontaires par les tuteurs garantit la faisabilité de la mission et son adaptation au fil des mois.

Revenir vers la liste des missions

FRMJC-IdF, 10 rue Duvergier - 75019 Paris - 06 95 54 61 65

La FRMJC-IdF est affiliée à la MJC de France.
Elle reçoit le soutien du Ministère de l'Education Nationale de la Région Ile-de-Franceet de l'Agence du Service Civique.

Retour en haut de la page