Formation Civique et Citoyenne à destination des volontaires en Service Civique – Les sessions se poursuivent, à Sartrouville et Orsay Reviewed by on . Rating: 0

Formation Civique et Citoyenne à destination des volontaires en Service Civique – Les sessions se poursuivent, à Sartrouville et Orsay

Depuis les journées d’accueil qui se sont déroulées entre septembre 2018 et janvier dernier, trois formations à destination des volontaires ont déjà eu lieu. Lors de ces journées, abordant des thématiques civiques et citoyennes, le débat est central. Ces sessions permettent également aux volontaires de découvrir les structures affiliées à notre fédération, leur histoire propre, les personnes qui les animent, leurs méthodes pédagogiques. Le but est d’enrichir les volontaires dans leur expérience de volontariat, les aider à se créer un réseau, les accompagner dans la compréhension des valeurs de l’éducation populaire, et de mettre leurs missions en relation avec celles des autres.


Formation à la MJC de Sartrouville (78) : Voter sert-il à vraiment à quelque chose ?

Le samedi 15 décembre dernier, les volontaires en Service Civique du réseau ont rencontré les membres du conseil jeune de Sartrouville pour une journée de formation, et d’échanges autour du vote. Voter est un acte démocratique auquel chaque citoyen.ne est appelé.e. Mais, le savoir, ou le réaliser, est-ce suffisant ?

Après une petite introduction sur les différents modes de scrutin possibles (vote par approbation, par classement partiel, jugement majoritaire…), les participant.e.s se sont rassemblé.e.s en petits groupes afin de concevoir des nouvelles modalités de vote.
Chaque groupe a constaté les difficultés du vote actuel : la non-reconnaissance du vote blanc, le vote utile qui sert à contrer un parti et ne permet pas d’élire un gouvernement représentatif du peuple, la faible chance pour les plus petits partis, l’impossibilité de se retrouver dans un.e candidat.e, un programme etc…

Aussi, tous les groupes ont souligné l’importance de l’éducation à la citoyenneté : il faut la possibilité pour chacun.e de s’interroger sur la politique, avoir des lieux pour débattre, être informé.e sur l’influence des médias et des sondages sur nos votes, s’impliquer pour le bien commun et non seulement pour nos intérêts individuels.

Certain.ne.s ne se sentaient pas concerné.e.s par la politique, le débat s’est alors créé de lui-même : nos choix de la vie quotidienne ne sont-ils pas tous politiques ? Ici un extrait de ces échanges !


L’après-midi, les volontaires ont pu partager leurs expériences dans le cadre du Service Civique avec les membres du conseil des jeunes de la MJC en découvrant les initiatives du conseil, son organisation, les motivations et les idées de chacun.e. Comment sont-ils-elles entré.e.s dans le conseil ? Qu’est-ce qui les motive? Parmi les motivations citées : la lutte contre les discriminations, la lutte contre le harcèlement, l’enseignement… Tous ces parcours riches et différents montrent bien la réussite, l’énergie et l’implication de la jeunesse !


Formation à la MJC Jacques Tati d’Orsay (91) : Laïcité, en quoi cela me concerne ?

La quatrième journée de formation pour les volontaires en Service Civique du réseau a eu lieu à la MJC Jacques Tati d’Orsay pour un ciné-débat autour du thème de la laïcité, un sujet au centre des débats en France, dont notre fédération s’est emparée grâce à la formation « Laïcité et valeurs de la République » proposée par le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET).

L’entrée en matière s’est faite par la présentation de quelques grandes définitions (la laïcité, la liberté de conscience, la tolérance, la discrimination, le prosélytisme, la neutralité de l’Etat). Elle a été suivie par la projection sur grand écran du film de Ken Loach, Jimmy’s Hall, dans le cinéma de la MJC.
Bien que le contexte historique et social soit bien différent de celui que nous traversons aujourd’hui en France, ce film a permis d’interroger l’origine du principe de laïcité, à savoir la séparation des Eglises et de l’Etat. Le débat ayant suivi le film s’est très vite concentré sur la laïcité. Les questions étaient multiples : est-ce que le principe est à améliorer ? Est-il éloigné de son origine ? Y-a-t-il des barrières floues, indéfinissables ? La laïcité est-elle utilisée, revendiquée à tort ou à raison en fonction des croyances de chacun.e ? Et les discriminations?

Les volontaires ont été globalement très satisfait.e.s de cette journée. Emma Dworkin, volontaire au sein du CAEL de Bourg-la-Reine, s’est exprimée de la manière suivante :

« Quand j’ai vu que le thème de la formation du mardi 29 janvier était sur la laïcité, j’ai eu quelques appréhensions car c’est un sujet très sensible de notre société sur lequel chacun a sa propre opinion. J’ai cru que les esprits allaient s’échauffer mais j’ai été agréablement surprise: tout le monde s’écoutait et été respectueux. Je pense que cela a été possible grâce à la division du groupe global en deux petits sous-groupes. Aussi, même si le débat n’a pas entièrement porté sur le film, le fait de l’avoir comme base a pu lancer la conversation et de mieux comprendre certains aspects de la laïcité. Je trouve que d’inclure l’art pour parler de faits sociétaux est toujours une très bonne idée. Cela permet de mieux les comprendre. J’ai trouvé la dynamique de la journée plus entrainante et moins ennuyeuse que les formations précédentes. J’en ai été très satisfaite. »

FRMJC-IdF, 65, rue Voltaire - 93100 Montreuil - 01 49 72 51 90

La FRMJC-IdF est affiliée à la Confédération des MJC de France.
Elle reçoit le soutien du Ministère des Droits des Femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports et de la Région Ile-de-France.

Retour en haut de la page