Juniors Associations, jamais trop tôt pour agir ! Reviewed by on . Le 18 février 2022, la FRMJC-IDF accueillait trois représentant.e.s du Réseau National des Juniors Associations : Marine Boin, déléguée générale, Mathis, membre Le 18 février 2022, la FRMJC-IDF accueillait trois représentant.e.s du Réseau National des Juniors Associations : Marine Boin, déléguée générale, Mathis, membre Rating: 0

Juniors Associations, jamais trop tôt pour agir !

Le 18 février 2022, la FRMJC-IDF accueillait trois représentant.e.s du Réseau National des Juniors Associations : Marine Boin, déléguée générale, Mathis, membre d’une Junior Association et du conseil d’administration, et Marion Gaborit, représentante de la Confédération des MJC de France au conseil d’administration pour présenter le dispositif Junior Association qui permet à des jeunes de moins de 18 ans de s’organiser et de mettre en œuvre leurs projets. Elle permet de se regrouper et de fonctionner, telle une association loi 1901. L’idée est simple : il s’agit de garantir aux jeunes des droits similaires aux associations déclarées en préfecture. C’est le Réseau National qui va fournir le cadre juridique nécessaire.

La Confédération des MJC de France est partie prenante du Réseau National des Juniors Associations (RNJA)

Revoir le webinaire

Le site du Réseau National des Juniors Associations

 


Le saviez-vous ? En 2017, l’article 43 de la loi “Égalité Citoyenneté” vient modifier l’article 2 bis de la loi de 1901 relative au contrat d’association. Sont alors introduits deux régimes différents pour accéder à des responsabilités et la possibilité de créer une association selon l’âge, avant et après 16 ans. Mais qu’en est-il de l’impact de ce changement, dans les faits ?

Les Juniors Associations ont consulté les jeunes engagé.e.s au sein du réseau et en ont tiré un Livre Blanc (à découvrir ICI) en forme d’état des lieux non exhaustif sur le droit d’association des mineur·e·s et formulent des propositions pour lever les freins à leur engagement.

Ce Livre blanc est une invitation à une réflexion plus large sur la place que les adultes laissent aux jeunes dans notre société et sur le crédit qu’on accorde à leurs projets, leurs initiatives et leurs idées.

Il est organisé en cinq chapitres reflétant les revendications des jeunes engagé·e·s :

  1. Reconnaissance et valorisation de l’engagement collectif des mineur.e.s
  2. Le soutien des collectivités territoriales
  3. Vers un milieu scolaire favorable à l’engagement collectif des mineur.e.s
  4. Outils et moyens d’agir
  5. Conscientiser les inégalités de genre 

Les questions de la valorisation et de la confiance attribuée aux jeunes sont centrales dans les besoins formulés par ces dernier·ière·s. Les sujets mis en avant invitent systématiquement les adultes à se questionner sur leur posture vis-à-vis des jeunes : loin des clichés habituellement véhiculés, les mineur·e·s s’engagent et mènent des projets, iels sont plus de 10 000 à l’avoir fait en Junior Association l’année passée. Cet engagement fort fait d’elles et eux des citoyen·ne·s à part entière qui méritent tout autant que les majeur·e·s d’être inclu·se·s et valorisé·e·s, les adultes doivent en prendre conscience et participer à la construction d’une image valorisante et juste des jeunesses.

FRMJC-IdF, 9 Rue Philidor 75020 Paris - 06 95 54 61 65

La FRMJC-IdF est affiliée à la Confédération des MJC de France.
Elle reçoit le soutien du Ministère des Droits des Femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports et de la Région Ile-de-France.

Retour en haut de la page