Monter son projet en autonomie de A à Z : séjour d’été de la MJC-MPT d’Igny Reviewed by on . Rating: 0

Monter son projet en autonomie de A à Z : séjour d’été de la MJC-MPT d’Igny

Un groupe de lycéennes de la MJC-MPT Jean Vilar d’Igny est venu frapper à la porte au printemps avec une idée : « On aimerait partir en vacances ensemble ». Après avoir vérifié ses disponibilités sur ces dates, l’équipe de la MJC les a accompagnées pour monter ce beau projet. Son positionnement ? Favoriser au maximum leur autonomie tout en assurant un lien auprès des familles et en prenant en charge la paperasse.

Pour s’impliquer dans le financement – complété par les apports des familles et de l’association – les jeunes ont tenu un stand à la brocante de la ville ainsi qu’une buvette à la fête de la MJC.

Une fois les sous récoltés, elles ont pu s’initier à l’élaboration de budget en prévoyant les dépenses du séjour. Elles ont alors découvert qu’une villa en Espagne en plein été, ça coute un bras et que ça fait tout de même loin en minibus !

Pas découragées pour autant elles se sont investies dans la recherche d’un autre lieu de séjour et ont établi le programme de sorties et d’activité. Elles se sont réparties les tâches et comme le rappelle sobrement l’une d’elle « si quelqu’un n’est pas content on fait un 1 contre 1 sur un ring de boxe ». Enfin les règles de vie ont été construites et appliquées collectivement : pas de passe-droit pour les anim’ !
Nous avons donc pris la route pour passer une semaine dans les Pyrénées avec elles. Au programme : festival rap à Pau, rafting, journée en Espagne, disco piscine et balade en pleine nature !

Une expérience forte qui nous ramène à Igny avec des souvenirs plein la tête (et l’appareil photo) et qui a permis aux jeunes de se préparer à construire ensemble de nouvelles aventures.

Merci à Assia, Camille, Chloé, Dalla, Ines, Julia et Kevin pour ce beau témoignage !

FRMJC-IdF, 65, rue Voltaire - 93100 Montreuil - 01 49 72 51 90

La FRMJC-IdF est affiliée à la Confédération des MJC de France.
Elle reçoit le soutien du Ministère des Droits des Femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports et de la Région Ile-de-France.

Retour en haut de la page