Pensez critique ! à la MJC de Persan (95) Reviewed by Caroline GARCIA on . La MJC de Persan est, depuis son origine en 1965, une fenêtre ouverte sur le monde qui l’entoure. Loin d’être uniquement un lieu de pratique de loisirs, elle es La MJC de Persan est, depuis son origine en 1965, une fenêtre ouverte sur le monde qui l’entoure. Loin d’être uniquement un lieu de pratique de loisirs, elle es Rating: 0

Pensez critique ! à la MJC de Persan (95)

La MJC de Persan est, depuis son origine en 1965, une fenêtre ouverte sur le monde qui l’entoure.

Loin d’être uniquement un lieu de pratique de loisirs, elle est aussi un lieu de formation, de militantisme, d’émergence citoyenne et de rencontres intergénérationnelles. Les valeurs fondamentales de l’Education Populaire qu’elle défend fondent ses actions sur l’émancipation civique et intellectuelle des individus.

Actrice de la vie sociale depuis maintenant 49 ans, la MJC s’est développée comme un centre de réflexion collective, engageant le débat sur les enjeux de société qui ont traversé notre temps tout en favorisant l’expression de voix discordantes. C’est dans cette dynamique que la manifestation « Pensez-critique » est née en 2004.

mjc                    logo

Ainsi, la première manifestation « Pensez-critique » en 2004 s’intitulait « L’Homme pluriel(le)» : un évènement sur le racisme et les différences culturelles »
Au programme deux expositions « La terre est ma couleur » destinée à un public d’enfant et « Tous parents, tous différents » qui disséquait le genre humain par la génétique. Des rencontres apéritives autour des mots étrangers que la langue française a intégrés au fil des siècles, un spectacle jeune public et une conférence « La France, terre d’accueil ou terre de rejet ? » animée par un historien.

En 2005, la manifestation « Pensez-critique » s’intitulait « Parce qu’elles le valent bien ! » en commémoration au 30ème anniversaire de la loi Veil portant sur l’Interruption Volontaire de Grossesse – IVG. La présence de Mme Simone Veil a donné un éclat tout particulier à cette manifestation. Lors de sa conférence « Les hommes s’en souviennent aussi » à la salle Marcel Cachin de Persan elle est revenue sur son projet de loi qu’elle a présenté en 1974 devant l’Assemblée Nationale lorsqu’elle était Ministre de la santé.
Deux autres conférences ont porté sur la domination masculine animée par un docteur en sociologie et le plaisir féminin présenté par un gynécologue-andrologue. Coté artistique, la manifestation a présenté le documentaire « Debout » : une histoire de Mouvement de Libération des Femmes de 1970 à 1980 en présence de la monteuse du film, un atelier chorégraphique de danse contemporaine de la MJC a proposé une réflexion chorégraphique sur la femme, deux spectacles de théâtre « C’est dans les yeux brulés des femmes » et des extraits de la pièce « Le monologue du vagin ».

La manifestation de 2006 s’est construite autour du thème « La mort à vivre » portant sur l’euthanasie et la fin de vie. Fidèle à la façon d’aborder les précédentes éditions de Pensez-critique, le thème de la mort a été engagé de manière pluridisciplinaire, partenariale, complémentaire en s’adressant à tous les publics : conférences, théâtre, exposition, documentaires, concert, autant d’entrées pour permettre à tous de suivre la MJC dans cette initiative.

Après l’IVG en 2005 et l’euthanasie en 2006, la MJC a poursuivi en 2007 son interrogation sur ce qui touche à l’intime de chacun d’entre nous, à savoir la maîtrise de notre corps au travers de l’homosexualité en 2007. « Pensez-critique » s’est cette année là intitulé « Homo et alors ! » L’approche de cette thématique s’est élaborée ainsi : Homosexualité : définition, philosophie, sociologie, histoire – Homosexualité et les législations répressives, rapport aux religions – Situation des homosexuel(les) en France aujourd’hui, revendications… – Homosexualité et adolescence

Enfin, en 2008 « Pensez-critique » s’est consacré à la question de la « Liberté d’expression ». Cette thématique s’est inspirée des retours acerbes provoqués par le dérangement de nombreuses personnes lors de l’édition 2007 « d’Homos et alors ! » qui appelaient à la censure et à l’annulation de la manifestation. L’année 2008 marque l’interruption de cette manifestation sous la responsabilité de l’ancienne direction de la MJC.

C’est en 2012 que la MJC a réenclenché la dynamique avec un Pensez-critique autour de la peine de mort, intitulé « Un monde sans peine de mort ? ».

En 2013 c’est le sujet « Identités, Nationale ? » qui a été proposé pour mener une réflexion multiple autour des notions de peuples, de citoyenneté et du rapport à la nation. Décliné autour de quatre temps forts : une exposition, une soirée-ciné en partenariat avec Le Palace à Beaumont, une conférence-débat sur la construction de l’identité française d’un point de vue historique et un buffet-ciné autour du documentaire « Nos ancêtres les gauloises ». Chaque rencontre a été animée par des intervenants professionnels.

Enfin, en 2014, c’est la question de l’égalité homme-femme qui était posée grâce à une semaine thématique qui interrogeait notamment la question du rôle féminin et masculin, ouvrant ainsi le débat sur les voies possibles pour chaque individu indépendamment de son sexe biologique.

 

FRMJC-IdF, 65, rue Voltaire - 93100 Montreuil - 01 49 72 51 90

La FRMJC-IdF est affiliée à la Confédération des MJC de France.
Elle reçoit le soutien du Ministère des Droits des Femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports et de la Région Ile-de-France.

Retour en haut de la page