« Un Service Civique…. et ensuite ? » Portrait de Goundo Fofana, lauréate de l’Institut de l’Engagement Reviewed by on . Rating: 0

« Un Service Civique…. et ensuite ? » Portrait de Goundo Fofana, lauréate de l’Institut de l’Engagement

Goundo Fofana a terminé sa mission de Service Civique en juillet 2018. Au sein de l’Espace Jeunes Olympiades du 13ème arrondissement de Paris, elle était chargée de l’aide à la scolarité. Devenue très vite polyvalente, elle a mis en place, avec les autres volontaires des centres Paris Anim’ Oudiné et Goscinny, un tournoi de foot « pour recréer des liens avec des jeunes encore influencés par des anciennes rivalités de quartier ».
Goundo ne connaissait pas le volontariat, une amie l’avait conseillée. Cette mission lui a permis de confirmer ses motivations : elle veut devenir éducatrice spécialisée.

« Je trouve cela dommage de ne pas avoir entendu parler du Service Civique à l’école. C’est une bonne chose après le bac. Cela permet de nous découvrir, car on est trop jeune pour choisir un métier. J’ai pu faire le point sur mes projets, et la suite de mon parcours. »

En septembre dernier elle a donc postulé dans plusieurs écoles, mais s’est retrouvée sur liste d’attente. Alors, elle s’est tournée vers l’Institut de l’engagement, dont elle est devenue lauréate en novembre dernier : « Le jury était très accueillant et divers, il y avait la DRH de l’Oréal. J’ai tout de suite senti leur attitude bienveillante ».

L’Institut propose un suivi personnalisé auprès des ancien.ne.s volontaires, qu’il s’agisse de Service Civique, de Service Volontaire Européen ou toute autre formes d’engagement. Il les aide dans leur reprise d’étude, recherche d’emploi ou bien dans la création d’activités. Des aides financières peuvent être données en fonction de la situation du lauréat ou de la lauréate. La candidature se fait sous forme de questionnaire où le.la volontaire doit rappeler son parcours et ses motivations. Son tuteur ou sa tutrice doit également témoigner de l’intérêt du.de la candidat.e.

Goudo a donc un référent qui
l’appelle tous les mois, qu’elle peut aussi rencontrer personnellement si elle
le souhaite. Elle a demandé, par exemple, une remise à niveau en orthographe et
ils travaillent ensemble sur la construction de ses projets d’étude. En
échange, elle doit participer aux quatre séminaires proposés tout au long de
l’année, un peu partout en France. Elle aura l’occasion de rencontrer d’autres
jeunes engagé.e.s, et ainsi de se créer un réseau…

Mais, une autre voie est possible : l’Institut de l’Engagement aide aussi les volontaires dans la création de leur propre association et de projets engagés, citoyens et solidaires. Goundo fait déjà de l’humanitaire. Avec ses ami.e.s, ils ont créé l’association La croisée des destins, qui développe actuellement un projet de voyage au Sénégal pour la restructuration d’une école. Elle n’a donc pas choisi le parcours d’aide à la création d’activités, mais celui de reprise d’étude.

Goundo souhaite re-postuler en mars
prochain à l’IRTS de Montrouge, établissement d’éducation supérieur aux métiers
du social et du médico-social, qui propose une formation d’éducateur
spécialisé. L’Institut de l’Engagement possède de nombreux partenariats avec
diverses écoles, elle sera ainsi accompagnée dans toutes ses démarches, y
compris dans d’autres écoles.

« Grace au Service Civique je suis devenue plus ouverte et moins timide. J’ai appris beaucoup sur la relation avec les jeunes, ce qui va m’aider pour mes études. Au début la relation avec les jeunes n’était pas facile car ils nous testent pour connaître nos limites, mais il s’agit uniquement d’un temps d’adaptation… Je dirais à un volontaire de profiter pleinement de l’instant ! Ça passe trop vite ! Si je pouvais retourner à Olympiades, je le ferais ! »

Pour plus d’information :
www.engagement.fr

FRMJC-IdF, 65, rue Voltaire - 93100 Montreuil - 01 49 72 51 90

La FRMJC-IdF est affiliée à la Confédération des MJC de France.
Elle reçoit le soutien du Ministère des Droits des Femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports et de la Région Ile-de-France.

Retour en haut de la page