Portrait #1 – Marianne, volontaire au Centre d’animation René Goscinny Reviewed by Abdelhake Hamdoun on . Marianne, 23 ans, est en service civique au Centre d’animation René Goscinny dans le 13ème arrondissement de Paris. Ce service civique, elle l’a décroché en oct Marianne, 23 ans, est en service civique au Centre d’animation René Goscinny dans le 13ème arrondissement de Paris. Ce service civique, elle l’a décroché en oct Rating: 0

Portrait #1 – Marianne, volontaire au Centre d’animation René Goscinny

Marianne, 23 ans, est en service civique au Centre d’animation René Goscinny dans le 13ème arrondissement de Paris.

Ce service civique, elle l’a décroché en octobre 2016, ses journées sont partagées entre ses missions d’animation et d’accompagnement des scolaires (primaires et collégiens). Marianne tient beaucoup à cette mission  « qui fait sens » :

« Cela me permet de transmettre la notion du « mieux vivre ensemble » et de rendre accessible au public des pratiques qu’il n’a pas forcement l’habitude de côtoyer. »

Très engagée, Marianne a su trouver à travers ce service civique le lieu de transmission de son engagement personnel. Elle propose par exemple  des ateliers «  pâtisserie végétale », des actions autour du développement durable, des ateliers autour de la biodiversité. Elle a dernièrement obtenu un permis de végétaliser afin de disposer des bacs à l’extérieur du centre. « On a beaucoup de liberté dans le choix des animations… On me fait confiance » explique-t-elle.

Avant d’en arriver là, la jeune femme a suivi des études dans l’édition Jeunesse. « Après mon master professionnel, j’ai recherché une offre de service civique pour compléter mon parcours en matière d’animation ».  Elle poursuit : « J’aime apprendre aux enfants. Ce n’est pas de l’enseignement, c’est une transmission dans la pratique ».

Selon elle,  il est nécessaire de recréer du lien social et d’œuvrer pour le bien commun. Cela passe à travers l’éducation, les activités créatives, l’expression, le dialogue, l’apprentissage et la découverte. C’est pourquoi, elle affectionne l’édition pour la jeunesse, mais à laquelle il manque, selon elle, la dimension de mise en pratique, de réception et de retour du public qu’apportent en revanche l’animation et la création d’événements et ateliers au sein du centre d’animation.

Marianne a fait le choix de concilier sa formation et son engagement en s’orientant vers un service civique qui lui a permis de s’outiller en matière d’animation. « Cet engagement m’a permis de m’épanouir, de souffler après un Bac+5, de sortir du secteur dédié au livre et à l’édition, de pouvoir effectuer des activités plus diversifiées, au contact direct du public.  J’avais envie d’avoir une action à plus grande échelle que mes actions citoyennes, et d’acquérir de nouvelles compétences pour les ajouter aux précédentes afin de construire mon projet personnel. »

 Un choix gagnant qui lui a permis de trouver aujourd’hui un équilibre entre son activité et son engagement personnel. A long terme, elle souhaite ouvrir un gîte vegan pédagogique avec accueil du public, permaculture et mini-refuge et potentiellement la création d’une maison d’édition associative.

En savoir plus :

 

FRMJC-IdF, 65, rue Voltaire - 93100 Montreuil - 01 49 72 51 90

La FRMJC-IdF est affiliée à la Confédération des MJC de France.
Elle reçoit le soutien du Ministère des Droits des Femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports et de la Région Ile-de-France.

Retour en haut de la page